Tribulus Scientec Nutrition

Les substances actives du Tribulus Terrestris

Beaucoup d'incrédules ou d'adeptes de l'embonpoint avancé se targuent d'avoir prouvé 30 fois par jour que le Tribulus Terrestris n'avait aucune influence sur les performances physiques. Pour le savoir, il suffit de distinguer les substances actives de la plante afin de savoir si, oui ou non, le Tribulus Terrestris exerce bien une action positive sur les performances physiques.

Les substances actives du Tribulus se nomment saponines et protodioscine. Cette dernière s'avère être un cousin de la DHEA (dehydroépiandrostérone), c'est à dire la mère de toutes les hormones stéroïdes, juste après la prègnénolone.

Curieusement, une étude sur des souris a prouvé que le Tribulus avait la faculté d'influencer l'érection mieux que la testostérone elle-même, peut-être à cause précisément de la protodioscine.

Les expériences réalisées par la suite sur des rats, des singes et des lapins ont démontré que le Tribulus Terrestris pouvait produire une augmentation significative du taux de testostérone, de dihydrotestostérone et de DHEA.

Le métabolisme de cette plante est toutefois complexe et varie fortement suivant les espèces. Quant à l'espèce humaine plus précisément, des études ont démontré que le Tribulus pouvait agir positivement sur la sécrétion de testostérone par le biais d'une association avec d'autres plantes connues comme ayant des propriétés équivalentes: Avena Sativa, Piqûre de Vigne, Muira Puama, Damiana, Maca ou des minéraux comme le zinc et des vitamines comme la B6 par exemple.

Ces études démontrent peut-être le bien fondé de certaines entreprises commerciales qui ne se contentent pas seulement de vendre mais qui se reposent avant toute chose sur des arguments scientifiques valables et solides.

tribulus
Tribulus Terrestris